Festival d'art érotique

La 7ème édition du Festival d’Art Erotique de Montréal  aura lieu du 18 août au 2 septembre. L’enjeu: promouvoir la sensualité et l’érotisme à travers différentes disciplines artistiques telles les arts visuels, les performances scéniques, les défilés de mode, le body painting…  Plus de 300 artistes sont attendus et se succéderont lors de ce marathon t'étonnant.

1174448_10151815521415446_166096027_n

Dimanche 18 août, nous assistions au cocktail d’ouverture donné aux Foufounes Electriques, Rue Ste Catherine. Passé l'antre du bar mythique, lumières tamisées et notes musquées ont signé au premier étage du lieu la tendance de ces futures journées dédiées au plaisir et à la sexualité.

Performances live et expositions d’artistes sulfureux, inspirés, transgressifs et subversifs, furent au rendez-vous et ont assuré la permanence du festival. Un festival manifestement éloigné des habituels salons de l’érotisme, clichés et vulgarisés, où l’exhibition, par quelque voie artistique, d’un sexe bandé et d’une vulve mouillée suffit à l’œil du néophyte et du voyeuriste. Le côté mercantile et fonctionnel de la chair est manipulé avec des pincettes et avec reflexion esthétique, mis en scène en faveur du plaisir, rien que le plaisir. Jouissif ! Le sexe sent et goûte. Oui !

 6 raisons d’X-plorer Montréal pendant le Festival d’Art Erotique

IMG_02641/Le vagin a des lèvres. Qu’il sex’prime !

2/ Les tabous sont faits pour être sautés.

3/ On rencontre du beau monde lors des événements intello-bobo-chics.

4/ Converser sur la physionomie singulière du frifri féminin et philosopher sur l'organe érectile masculin lors d’un 5@7 est avant-gardiste.

5/ Si le porno, trash, démystifie le sexe, l’érotisme l’esthétise. Magnifier un pénis par la langue et par le discours, c’est fort, on est sur le cul !

6/ Pour la culture G, simplement.

Plus d’infos sur la programmation ici. En prévision: shows, animations visuelles, expositions, lectures publiques, bodyart, prestations en direct, ateliers intiatiques, fétichisme, etc.

Vous avez aimé l'article? Suivez-nous sur notre page Facebook!

Par Julie Oyono - Co Fondatrice et Rédactrice en Chef Black Milk Magazine.

Crédits Photos: Julie Oyono et Julie Podio.